Follow by Email

lunes, 21 de septiembre de 2009

Nouvelle bureaucratie

Je vis dans une étrange idée.
Deux fois par jour je m'alimente de soleil,
eau et viande crue.

Je ne distingue pas (içi) la nuit du jour.

Jaule? Cirque? Il n'y a rien de comparable à ma maison.
Crabe moribonddans l'attente d'une autre mort qui m'alimente,
qui donne espoir à mon agonie,
qui la fasse durer.
Tout effort
pour prolonger mon séjour dans ce lieu
sera récompensé par un paiement à la fin de chaque mois:
j'irai en me traînant jusqu'à une table,
un homme muet et sans jambes
me donnera une feuille de salade et un barbelé de cuivre.

Quelle joie de savoir que ceci est pour toujours!



Traducción al francés de mi poema "Nueva Burocracia"
tomado de
http://pressemex.canalblog.com/archives/poesie_mexicaine___poesia_mexicana/index.html

1 comentario:

Ludwig_AEO dijo...

Biiiien! si la poesia extensa que el idioma lo sea para sí... Traspasando fronteras.

(Aprenderé frances u_u jejej, mejor italiano, me da inquietud jujuj...)

Saludos Amigo.